Votre Panier d'achat est vide.

Malet’Mcco, c’est la première marque de matelas à langer antichute spécialement étudié pour changer votre bébé.

Derrière ce matelas à langer antichute, se cache une mère de famille soutenue par trois grands enfants, des amis…qui portent ce projet depuis le mois de mars 2009, date à laquelle Pascale Malet a eu cette idée et a fait breveter son invention.

A force de volonté et d’envie d’y croire, elle crée sa société.
Grâce et avec la confiance de fabricants français, Pascale Malet peut vous proposer aujourd’hui, un matelas à langer antichute qui respecte les normes en vigueur d’hygiène et de sécurité testé par un laboratoire d'analyses industrielles.
                                                    
 Pour la petite histoire de Pascale Malet:

" En mars 2009, à la suite d'une longue maladie qui m'a immobilisée, j’ai eu une idée : une vision m’a traversée l’esprit une solution pour maintenir un bébé sur son matelas à langer. J'ai alors attrapé tout ce que j’avais sous la main pour essayer de la concrétiser.

Partant de là, j’ai imaginé, créé ce que je voulais réaliser et après plusieurs nuits blanches, beaucoup de travail d’écriture et de réflexion sur la complexité de mise en oeuvre, j’ai déposé mon brevet à l’I.N.P.I * toute seule alors que je sortais d’une période très difficile financièrement. Je crois que le dépôt coûtait 250 euros mais j’ai tenté ma chance.
*Institut National de la Propriété Industrielle.

Au bout de quelques mois, j’ai reçu par courrier les résultats des recherches préliminaires de l’I.NP.I, résultats très satisfaisants, puisqu’ils m’informaient que cette invention n’existait pas encore et pouvait donc être commercialisée…
 
Grâce à mes enfants et amis, j’ai pris conscience que je pouvais réaliser mon idée.
 
Par la suite, tout s’est enchaîné très vite car quand vous mettez la machine I.N.P.I en route, tous les mois comptent et forcément des choix s’imposent : rester un brevet français ou le déposer à l’étranger ? Et il faut faire face.

J’ai fait appel à un cabinet de consulting, c’est-à-dire à un ingénieur conseil en Brevets, qui m’a vraiment très bien conseillée. Il a trouvé mon projet très intéressant.
J’étais donc devant le problème de tous les particuliers : me procurer l’argent pour déposer les brevets qui me protègeraient à l’étranger.

Il me restait très peu de temps pour trouver une solution et j’ai alors pensé à contacter un ami qui avait les moyens financiers pour me venir en aide. Il n'a pas hésité une seconde, il a trouvé l'idée très bonne et a proposé de m'aider à la vue du prototype présenté et des explications de mon ingénieur en dépôt (enjeux et coûts financiers à prévoir).

Aujourd’hui, création d’une société familiale, qui veut rester une aventure pleine de générosité et de volonté de réussir dans un monde difficile...

J’espère que ce récit donnera confiance à toutes les personnes qui auraient envie de se lancer. Il faut y croire et travailler.

Il faut toujours aller au bout de ses rêves..."